La protection de nos rivières

L'eau... nos paysages, notre environnement

Nos paysages sont marqués par l’omniprésence de l’eau.

Environ 1000 km de cours d’eau à truites et à saumons drainent le territoire de Fougères Agglomération.
Dans la partie nord, le bassin de la Sélune, il s’agit principalement de très petites rivières de tête de bassin versant. Dans la partie sud, le bassin du Couesnon, on rencontre des cours d’eau de toutes tailles.
La présence d’un réseau hydrographique dense s’explique par le climat océanique et sa pluviométrie annuelle abondante (de 850mm/an dans la partie sud, jusqu’à quasiment 1000 mm/an dans le nord) ainsi que par la géologie. Le sous-sol du territoire est principalement composé de granite et de schiste qui sont des roches imperméables permettant peu l’infiltration de l’eau.

Environnement-rivieres-carte-1.jpg

Le territoire de Fougères Agglomération et son réseau hydrographique

Le réseau hydrographique est constitué au nord par le bassin versant de la Sélune.
Parmi les principaux affluents de la Sélune, fleuve côtier d’environ 70 km, le Beuvron et le Lair prennent leur source sur le territoire, avant de rejoindre la Sélune dans le département de la Manche.
La partie sud est occupée par le bassin du Couesnon, qui prend sa source à Saint Pierre des Landes en Mayenne, et se jette dans la mer au pied du Mont Saint Michel après un parcours proche de 115 km.

 

Une richesse fragile...

Nos rivières sont fragiles et les perturbations sont nombreuses :
- les travaux d’aménagement hydraulique (curage, recalibrage, busage…) ;
- le piétinement par le bétail ;
- l’absence de végétation en berge ou le manque d’entretien des berges et du lit ;
- les pollutions ponctuelles et diffuses ;
- les ouvrages de franchissement qui empêchent la continuité écologique (buses, routes, vannages…) et la libre circulation des organismes aquatiques, tel que le saumon par exemple…

Environnement-riviere-vaches-berges.jpg

Le piétinement par le bétail

Ces perturbations, qui remontent à plusieurs décennies et qui se poursuivent encore actuellement, nuisent au fonctionnement des cours d’eaux, ce qui diminue leur pouvoir d’autoépuration (les rivières non dégradées « dépolluent » naturellement l’eau), empêche le développement des organismes aquatiques, et contribue à la dégradation de la qualité de l’eau que nous consommons.

Effectivement, une proportion élevée de l’eau potable du territoire de Fougères Agglomération provient des rivières.

La restauration des cours d’eau

Dans une perspective d’atteinte d’une bonne qualité des masses d’eau, Fougères Agglomération met en oeuvre un programme pluriannuel de restauration des cours d’eau (PPRE) sur le territoire breton du bassin versant de la Sélune.
Le programme de la Sélune,  déclaré d’intérêt général par le Préfet d’Ille et Vilaine en juin 2010,  porte sur environ 300 km de rivières, principalement des petits cours d’eau au niveau des sources.

Sur le bassin versant du Haut - Couesnon, Fougères Agglomération met en oeuvre un programme pluriannuel d'actions similaires, dans le cadre d'un Contrat territorial  ("volet Milieux aqautiques" CTMA).
Le programme d'actions du Haut-Couesnon, déclaré d’intérêt général par le Préfet d’Ille et Vilaine en mai 2017, porte sur 500 km de rivières et cible principalement les très petits cours d’eau au niveau des sources.

Environnement-riviere-coupe-Bois.jpg

Entretien de la végétation...

En agissant sur la restauration des berges et du lit des cours d’eau, les travaux contribuent à la valorisation des milieux aquatiques, et à l’amélioration de la qualité de l’eau, favorable à la production d’eau potable, à l’utilisation pour l’agriculture et à l’industrie, et à la baignade.
Les travaux sont variés :
- entretien de la végétation (la ripisylve) et des berges,  enlèvement d’encombres en travers du cours d’eau,  plantation en berge,  lutte contre les espèces invasives ;
- mise en place de clôtures et d’abreuvoirs pour le bétail ;
- suppression ou remplacement d’ouvrages de franchissement des cours d’eau (buses routières ou agricoles…), suppression ou aménagement de grands ouvrages hydrauliques (seuils, barrages…) pour rétablir la continuité écologique ;
- restauration de rivières à méandres, recharge du lit en granulats, remise des cours d’eau dans leur lit naturel, remise à ciel ouvert de cours d’eau... Ces actions favorisent l’autoépuration et la biodiversité.

 

L'actualité de la restauration des cours d'eau = Sylvain Cotto prospecte sur le Loroux

Environnement-2019-technicien-riviere.jpg

Sylvain Cotto

En 2019, Sylvain Cotto, technicien "milieux aquatiques" de Fougères Aggloémration, prospecte le cours principal de la Glaine et de ses affluents, sur la commune de Le Loroux, afin de réaliser le relevé de travaux préalable à la rencontre des riverains.

 Vous pouvez le contacter à la Maison de l’Agglomération à Louvigné du Désert pour toute problématique ayant trait aux rivières et milieux aquatiques associés.

Contact : Sylvain Cotto 02 99 98 59 42.

 

Environnement-riviere-abreuvoirs.jpg

    Abreuvoirs à bétail

 

Plantes invasives : pour mieux les repérer, pour mieux les combattre
un guide / un répertoire à télécharger

Contact Sélune :
Sylvain Cotto –  Technicien Milieux aquatiques - 02 99 98 59 42 – scotto@fougeres-agglo.bzh
Service Environnement Fougères Agglomération
Maison de l'Agglomération - 7 rue d'Alsace - 35420 Louvigné du Désert

Contact Couesnon :
Muriel Dellinger - responsable GEMAPI & Bocage -  02 23 51 00 96 - mdellinger@fougeres-agglo.bzh
Service Environnement Fougères Agglomération
Siège - Parc d'Activités de l'Aumaillerie - 35133 La Selle en Luitré

Pour plus d’informations sur les bassins versant du Couesnon et de la Sélune, vous pouvez vous renseigner sur :
http://www.sage-couesnon.fr/ pour le Couesnon
http://bassin-selune.fr/ pour la Sélune.